PAUL BOISSONNEAULT – TOXICOMANIE EN MILIEU DE TRAVAIL 

paul boissonneault

Un problème de société qui préoccupe ! Sensibilisation et divertissement : un message qui passe

Offrez à votre équipe cet incontournable. Une conférence sur l’alcoolisme et la toxicomanie à l’image des nouvelles tendances. Un moment qui marque les esprits et incite à la réflexion.

Une amorce de discussion sans précédent qui se poursuivra certainement sur les lieux de travail et même à la maison.

Combinez l’opportunité d’en savoir plus sur la toxicomanie et l’expérience unique de divertissement qu’offre cette bête de scène. Un investissement payant sur le plan humain et oh combien efficace sur la productivité et la santé et sécurité au travail.

Réfléchi, sensible, accessible, drôle, vulgarisé

Son expérience comme thérapeute et ses études universitaires lui fournissent les outils nécessaires pour communiquer et transmettre adéquatement l’information en lien avec les problèmes reliés à la toxicomanie en milieu de travail. Un vulgarisateur maître dans l’art de transmettre l’information par l’humour et la dérision. Une approche biopychosociale portée sur l’ouverture et la dédramatisation, sans toutefois minimiser les répercutions dévastatrices de l’alcoolisme et toxicomanie sur le travail et la famille.

Son témoignage exprime bien son vécu rempli de souffrance et son parcours semé d’embûches causé par la consommation. Il est ainsi possible de se reconnaître facilement dans son témoignage.

Il s’est relevé de tout ça, plus conscient que jamais des impacts de la toxicomanie et surtout des moyens adéquats pour ne pas tomber dans ce piège. La ligne est mince quand on parle de l’alcoolisme et de toxicomanie. Personne ne peut se permettre de faire l’autruche et ne pas être sensibilisé face à ce fléau. Son impact sur le travail et la vie est considérable. Tel que l’enseigne les fraternités, Paul Boissonneault redonne aux autres par l’enseignement et la formation.

De façon générale, le Centre canadien de lutte contre l’alcoolisme et les toxicomanies (CCLAT) considère que l’abus de substances a coûté à l’économie canadienne plus de 39,8 milliards $ en 2002. Ce nombre inclut aussi les coûts pour le tabac, l’alcool et les drogues illicites.

toxicomanie au travail

Biographie : l'histoire d'un miracle

Paul Boissonneault est né à Victoriaville en 1966. Il a eu une enfance parfois difficile, vivant les hauts et les bas d’un père alcoolique. Il a cessé les études pour débuter une vie disons « ROCK and ROLL », une vie de souffrance, d’alcool, de drogue et de problèmes judiciaires. Il a été un fils, un conjoint et un père absent la majeure partie de sa vie. En 2001, il a fait l’école nationale de l’humour de soir. À sa sortie, il a fait les scènes de la province de Québec comme le Comedy Zone, le Box- Office, passant par Montréal, Rimouski, Matane, Québec et plus. Il a ainsi participé à quelques premières parties de spectacles humoristiques. Il poursuit son chemin dans une vie plus mouvementée parsemé d’embûches. En 2011, il a vécu déchéance, arrestation, dépression, faillite et tentative de suicide.

Des conséquences de cette période intense et trouble de sa vie, il décide d’entrer dans un centre de traitement pour alcooliques et toxicomanes pour une période de 6 mois. Suite à sa thérapie, il termine son secondaire et il entre ensuite à l’Université de Sherbrooke en toxicomanie. Aujourd’hui, et ce depuis plus de 5 ans, il est thérapeute et anime des formations à temps plein dans un centre de traitement de la dépendance. Fort de son expérience, il est un communicateur et un vulgarisateur hors-pair.

Au delà de tout ça, il sais faire preuve d’une grande compassion envers ceux qui souffrent de ce terrible mal qu’est la dépendance.

Il se remet à l’écriture en 2015. Pendant plus d’un an, il performe durant les premières parties de grands artistes de l’humour. Il anime l’évènement CRAMPÉ POUR LA CAUSE, une soirée bénéfice qu’il a mis sur pied pour venir en aide à un centre de thérapie pour l’alcoolisme et la toxicomanie dans la région de Lanaudière. Il fait son premier « ONE MAN SHOW » en 2015, qui fut une totale réussite. Son style est unique et son authenticité fait de lui un artiste hors du commun.

Paul Boissonneault est un humoriste qui dit tout haut ce que les gens pensent tout bas. c’est une véritable bête de scène. Il parle de sa vie personnelle, de ses expériences, de son enfance jusqu’a sa nouvelle vie actuelle. Paul est un hybride, il est à l’aise sur scène, c’est un raconteur, un stand up. Il a un immense charisme et se fait un plaisir d’interagir avec son public. Il se spécialise dans les conférences sur l’alcool et la drogue en milieu de travail. Il parle des vrais choses. Il sensibilise les gens et amène les gens a de belles prises de conscience, toujours avec humour. Il présente également plusieurs shows d’humour à travers le Québec et plusieurs spectacles corporatifs.

paul boissonneault

Reprendre le contrôle de sa vie

Paul Boissonneault, conférencier, l’énonce d’entrée de jeu : « À la clinique où je travaille, j’ai rencontré des travailleurs ayant fait des chutes de hauteur alors qu’ils étaient sous l’influence de la drogue ou de l’alcool. Ils sont maintenant médicamentés à vie. J’ai été en contact aussi avec des conducteurs de déneigeuse qui ont eu des accidents, des caristes conduisant des chariots élévateurs ivres ou drogués. Les conséquences sont nombreuses. C’est l’entourage de ces travailleurs qui en paie souvent le prix, car des accidents graves peuvent survenir. »

Paul Boissonneault souhaite aider les gens à mieux comprendre que l’alcoolisme et la toxicomanie sont des maladies qui affectent les comportements au travail, les relations avec les collègues et le taux d’absentéisme.

Pourquoi le milieu du travail devrait-il se pencher sur les questions d'alcoolisme et de toxicomanie ?

Le fait que certaines personnes consomment des substances comme l’alcool ou des drogues illicites, ou prennent des médicaments de façon abusive n’est pas nouveau. Toutefois, on reconnaît de plus en plus que l’abus de substances peut avoir des répercussions sur le milieu de travail et inversement. Aujourd’hui, pour exécuter plusieurs activités en milieu de travail, il faut de l’attention et des réflexes rapides et précis. Une altération de ces facultés peut provoquer de graves accidents et perturber la bonne marche du travail. L’abus de substances au travail peut avoir d’autres conséquences :

  • Effets résiduels de l’abus de substances (gueule de bois, état de manque) qui peuvent perturber la qualité du travail;
  • Absentéisme, maladies, baisse de productivité;
  • Obsession à vouloir obtenir et consommer des substances au travail qui peut nuire à la concentration et à la vigilance;
  • Activités illégales au travail comme la vente illicite de drogues aux autres salariés;
  • Effets psychologiques ou stress associés à l’abus de substances par un membre de la famille, un ami ou un collègue de travail qui peuvent nuire au rendement d’un employé.

Les solutions

Les employés, les superviseurs et les gestionnaires devraient être informés quant aux moyens de reconnaître les cas d’abus de substances et d’y réagir, et des programmes d’information devraient être offerts aux employés.

Il est conseillé de mettre en place en milieu de travail une procédure ou une directive qui puisse permettre d’offrir une aide professionnelle et cohérente. Il est important que les superviseurs et les dirigeants disposent de ressources ou de procédures dont ils pourront se servir si le besoin s’en fait sentir. Les employés ont besoin de savoir qu’ils seront tous traités de façon équitable.

Comme pour toute question de santé et de sécurité au travail, la planification préliminaire est la meilleure façon de procéder afin d’éviter confusion et frustration à des périodes déjà difficiles.

Source : Centre Canadien d’hygiène et de sécurité au travail
http://www.cchst.ca

AUTRES CONFÉRENCIER EN SANTÉ MENTALE